Pour en savoir plus, communiquez avec Jane Proctor de l’ACDFL, Angela Fernandez de GS1 US, Ed Treacy de la PMA ou Jennifer McEntire de United Fresh, ou visitez le site Web de l’ITFL à l’adresse www.producetraceability.org.

 - Ron Lemaire, président de l’ACDFL

- Bob Carpenter, président-directeur général de GS1 US

- Cathy Burns, chef de la direction de PMA

- Tom Stenzel, président-directeur général d’United Fresh

DANS CETTE MISE À JOUR:
Les membres de la direction de l’ITFL se rencontrent, dans le contexte des événements actuels qui ont remis la traçabilité au-devant de la scène
Webinaires mettant l’accent sur la traçabilité
L’ITFL dans les médias
Le RSAC rend la traçabilité obligatoire
Andy Kennedy, de l’ITFL, exercera de nouvelles fonctions au Centre mondial de traçabilité des aliments
La chaîne de blocs : est-ce l’avenir de la traçabilité?
Pour réduire les demandes de variantes d’étiquettes, participez au processus
L’ITFL mettra à jour le document de référence et élaborera un modèle pour l’envoi de données de traçabilité en amont
Juste pour le plaisir : Questionnaire sur la traçabilité

 

Les membres de la direction de l’ITFL se rencontrent, dans le contexte des événements actuels qui ont remis la traçabilité au-devant de la scène

Le conseil des chefs de file de l’Initiative sur la traçabilité des fruits et légumes (ITFL) a tenu une réunion le 27 juin pour redynamiser les discussions sur la traçabilité au sein du secteur à la lumière des événements récents qui ont remis l’enjeu au-devant de la scène. Les discussions du conseil des chefs de file ont mis l’accent sur l’importance d’une bonne collaboration parmi les intervenants du secteur en matière de traçabilité, et la capacité de retracer le « dernier kilomètre » de fruits ou de légumes frais. Kari Irvin, sous-directrice par intérim de CORE (Coordinated Outbreak Response and Evaluation) de la Food and Drug Administration (FDA), invitée à la réunion, a formulé des commentaires sur l’enquête de traçabilité en amont menée par CORE pendant l’éclosion de maladie d’origine alimentaire liée à de la laitue romaine (voir l’article sur le même thème).

« L’enquête de la FDA sur l’éclosion liée à la laitue romaine, en plus du nombre grandissant de rappels de fruits et de légumes frais, nous laissent penser qu’il est nécessaire d’avoir la capacité de retracer nos produits jusqu’au point de vente au détail », explique Doug Grant, The Oppenheimer Group, co-président du conseil des chefs de file de l’ITFL. « Le fait de voir de plus en plus d’acheteurs mettre en œuvre l’ITFL à l’échelon des centres de distribution et des magasins ne manquera pas d’envoyer un message clair de confiance dans toute la chaîne d’approvisionnement quant au besoin et à l’utilité de la traçabilité. »

Pour répondre aux questions provenant des membres du secteur dans la foulée de l’enquête sur l’éclosion liée à la laitue romaine, les organismes de gestion de l’ITFL ont préparé une foire aux questions de questions fréquemment posées (FAQ).

En plus du renforcement des capacités en matière de traçabilité, les entreprises qui mettent en œuvre l’ITFL ont signalé tout un ensemble d’autres avantages, comme des économies en matière de gestion des stocks, de tenue de livres et d’autres activités. « L’ITFL peut constituer un investissement intelligent», a ajouté Doug Grant. Pour en savoir plus, visitez le site Web de l’ITFL.

haute de page

Webinaires mettant l’accent sur la traçabilité

Joignez-vous à United Fresh et à GS1 US, qui présenteront des webinaires d’information sur la traçabilité dans le cadre du mois de la salubrité des aliments.

20 septembre - United Fresh : Les critiques persistantes à l’encontre de la traçabilité sont-elles justifiées? (un enregistrement est disponible pour une lecture sur demande)

27 septembre – GS1 US : Le chemin de la traçabilité est pavé d’identification unique

haute de page

L’ITFL dans les médias

L’ITFL et la traçabilité des fruits et légumes ont beaucoup retenu l’attention des médias récemment. Voici un échantillon :

haute de page

Le RSAC rend la traçabilité obligatoire

Le gouvernement du Canada a mis la touche finale au règlement qui assurera la mise en œuvre de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada (2012). Le règlement comporte des exigences en matière de traçabilité. La version finale du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC) représente l’aboutissement de plusieurs années de consultations auprès des représentants du secteur, dont l’ACDFL, qui appuie le nouveau règlement de la même façon que d’autres intervenants. Le RSAC contient les exigences de l’ITFL, mais y ajoute des exigences additionnelles. Dans le cadre des efforts grandissants de conformité au RSAC par le secteur, il est probable que les entreprises canadiennes et leurs partenaires commerciaux des États-Unis et d’ailleurs se mettront à accélérer la mise en œuvre de l’ITFL. Les producteurs, les emballeurs et les expéditeurs fournissant le marché canadien seront tenus de respecter le RSAC d’ici le 15 janvier 2019 pour satisfaire aux exigences s’appliquant aux importateurs. (Les détaillants qui n’importent pas également n’ont pas à se conformer au règlement avant l’année suivante.) Les entreprises qui expédient leurs produits au Canada et qui ont déjà mis en œuvre l’ITFL auront un bon niveau de conformité au RSAC, mais nous les encourageons tout de même à s’assurer qu’elles comprennent bien toutes les exigences. Vous trouverez plus d’information ici.

haute de page

Andy Kennedy, de l’ITFL, exercera de nouvelles fonctions au Centre mondial de traçabilité des aliments

Le conseil des chefs de file a accueilli Julie McGill, directrice de la mise en œuvre de FoodLogiQ, à titre de nouvelle coprésidente du groupe de travail sur la technologie. Il a remercié le coprésident sortant Andy Kennedy pour son travail. A. Kennedy a été nommé en mars le directeur par intérim du Centre mondial de traçabilité des aliments. Le Centre mondial de traçabilité des aliments aide l’industrie alimentaire mondiale à élaborer des guides et des outils pour retracer des produits au sein de la chaîne d’approvisionnement et ainsi améliorer la salubrité des aliments, diminuer le niveau de risque, et prévenir les conséquences désastreuses sur la santé et les pertes économiques du point de vue du système alimentaire.

« Même si la contribution d’Andy à l’activité du groupe était très appréciée, sa présence au Centre mondial de traçabilité des aliments répondra encore mieux aux besoins du secteur en matière de grandes stratégies dans ce domaine », a déclaré Doug Grant, The Oppenheimer Group, coprésident du conseil des chefs de file de l’ITFL.

haute de page

La chaîne de blocs : est-ce l’avenir de la traçabilité?

La technologie de la chaîne de blocs (blockchain) est désormais un thème à la mode dans le milieu de la traçabilité. Walmart, par exemple, travaille avec IBM pour faire usage de la technologie des registres numériques afin d’obtenir une vue de la chaîne d’approvisionnement de la ferme au magasin. Dans le cadre d’un projet pilote, il a été possible de retrouver le point d’origine de mangues fraîches en quelques secondes plutôt qu’en quelques heures. Pour débroussailler un peu cette question de la chaîne de blocs, au-delà des exagérations, lisez ces articles dans Food Online et Produce Report

 

haute de page

Pour réduire les demandes de variantes d’étiquettes, participez au processus

Si vous êtes expéditeur, vos clients demandent-ils plusieurs variantes des étiquettes de caisse de l’ITFL, ce qui fait plus de travail pour votre entreprise? Les groupes de travail des acheteurs et de la mise en œuvre de l’ITFL cherchent des bénévoles au sein du secteur afin de discuter des possibilités de réduction du nombre de demandes d’étiquettes différentes de l’ITFL par les récepteurs. Si vous souhaitez participer à une conférence téléphonique à ce sujet, veuillez communiquer avec Ed Treacy de la PMA.

haute de page

L’ITFL mettra à jour le document de référence et élaborera un modèle pour l’envoi de données de traçabilité en amont

En tenant compte des commentaires fournis par l’équipe CORE de la FDA au conseil des chefs de file de l’ITFL sur son enquête récente de traçabilité en amont visant des laitues romaines, le groupe de travail de la mise en œuvre de l’ITFL est en train de mettre à jour le document Guidance for Sharing Trace-Back Data, dont la version la plus récente remonte à 2015. Le groupe de travail compte également élaborer de sa propre initiative un modèle que le secteur peut utiliser pour fournir à la FDA toutes les données de traçabilité en amont dont elle a besoin, sous une forme normalisée. La FDA sera invitée à le commenter. Une fois rédigés, le guide mis à jour et le modèle de présentation de données de traçabilité en amont seront affichés sur le site Web de l’ITFL, à l’adresse www.producetraceability.org.

 

haute de page

Juste pour le plaisir : Questionnaire sur la traçabilité

Répondez à ce petit questionnaire pour déterminer si vous êtes un expert ou un débutant des codes à barres GS1-128 comme ceux des étiquettes de caisse de l’ITFL. Si le questionnaire vous a amusé, partagez-le!

haute de page